Interview : Le Vinyle Club

On est allé chez le Vinyle Club. Ça sonne un peu SM dit comme ça mais non, c'est bien de musique dont il s'agit. Enjoyez Jean-Yves, l'un des fondateurs du Club, vous allez voir il est cool.

 

La suite de l'interview : 


Est ce que vous proposez une formule "hypster" où vous n'envoyez que les pochettes puisque pour eux c'est avant tout un objet de déco ?

Ha mais carrément. Mais bon, comme nous on est super sympas, je reconnais qu'on envoie tout. Le disque, la pochette et  même parfois le CD. Le hypster est dans notre cible, le hypster est un amateur de beaux objets et… J'ai même des potes hypsters qui écoutent de la bonne musique, c'est dire.

 

Quel vinyle on n'a pas le droit de scratcher ?

C'est vrai que le monde se divise en 2 catégories. Enfin 3 si on compte les hypsters. Ceux qui vont sortir le vinyle délicatement de leur pochette, qui les écoutent religieusement et ceux qui les trimballent partout pour mixer… Nous on est plutôt dans la première catégorie, je dirais. C'est aussi pour ça qu'on offre aussi une platine lors de l'abonnement, parce qu'on aime l'objet et qu'on veut cultiver l'amour du vinyle.

 

Est ce qu'il y a une façon de se reconnaître entre membres du Club  ?

Ouais alors… On essaye de faire passer une expression un peu pourrie je dois avouer. Sur notre logo il y a une baleine. Et quand un son est très bon, on se dit entre nous : "Tu trouves pas que ce son c'est de la balle de baleine ?" Mais honnêtement, personne ne trouve ça cool.

 


Tu penses que plus tard on tripera sur le bruit de la compression mp3 ?

Tout est un cycle… On écoute bien de la musique Lo-Fi en ce moment. Alors triper sur du MP3, qui sait ?

 

Avant de passer au TP réponds très vite a ces questions très chiantes :

L'abonnement est à 30 balles. Votre public c'est le jeune cadre qui n'a pas le temps de télécharger ?
33 euros, comme un 33 tours. Non notre public c'est tout le monde, les gens qui aiment le bon son et qui en ont marre d'écouter des MP3 de merde.

Comment on fait si on a déjà le vinyle qu'on reçoit ?
Alors. Soit tu l'offres à un pote, soit à ta meuf, soit à ton mec, soit à ton chien... Bon au pire tu nous le renvoies, on va s'arranger.

Pourquoi y'a une baleine sur le logo ?
L'immensité, la puissance de la musique. Et surtout on aime les animaux. C'est de la que tout est parti, les hommes au début ne savaient pas faire de musique. C'est en écoutant les animaux qu'ils se sont dit : Tiens, je vais faire pareil. On trouve ça hyper important et c'est un animal en voie de disparition, comme les vinyles.

Qu'est ce que le bonheur sinon l'espoir d'un amour inassouvi ? Et sa racine carrée ?
Tout à fait. Le bonheur c'est aussi un bon disque. Et y'a des disques pour tout. Pour chaque situation, quand t'es heureux, malheureux, quand tu fais l'amour, quand t'es malheureux et que tu fais l'amour. Par exemple.

Merci, passons au TP.

Aujourd'hui vendre des vinyles, c'est revenir à l'ancien, mais c'est pourtant très actuel. C'est peut être même le futur. Le rétro-futur du passé dans l'avenir. Bref, la mode c'est subjectif et de plus en plus intemporel. Alors on va te présenter des disques et on va te demander de les classer par ordre chronologique subjectif.

 

 

Merci Jean-Yves pour ton accueil et ces réponses à nos questions parfois débiles. C'était de la balle de Baleine. On t'a pas mal tenu la jambe, on t'a même déguisé... Pardon pour ça, mais rassure toi on a tout effacé. Sauf cette photo.

 

Amis Chezwattiens, allez faire un tour, ou 33, sur le joli site du Vinyle Club : LEVINYLECLUB.COM.


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS